English
Francais
 
La Mystique
"La Mystique" C'est un mot qui revient souvent dans les propos du père Thévenon. Bien éloigné du sens moderne qu'on lui donne habituellement.
 
Contact
Nouvelle adresse ! information@fedarca.com
 
Le père Marcellin Fillère
Le père Marcellin Fillère Fondateur d'un mouvement de jeunes et d'un journal, le père Thévenon a été son disciple et tient de lui sa vocation sacerdotale
 

 

 
Imprimer le page

 
Fœderis Arca
 
 
 
De la prédication naît la foi
L'abbé Thévenon écrivait en 1970 : "Ce qui est en cause, et aujourd'hui plus que jamais, c'est la Foi. Et, derrière la Foi, c'est la prédication, car, de la prédication naît la Foi. (Rom 10/17)
"Il fut un temps, encore tout proche, où, sans le savoir, nous cherchions le Christ et son Royaume. Mais nos prédicateurs nous ont laissés sur notre faim. Ils n'ont pas osé. A la place, ils nous ont servi leurs insipides bavardages sur la morale, la culture, la paix, la justice, l'amour, la liberté,…"
Cette phrase, beaucoup pourraient l'écrire. Il y a vingt-cinq ans (1), le père Fillère, dans son livre "Mystique d'unité et Apostolat Moderne", parlait déjà de ces prédicateurs "adaptés" qui diminuaient l'originalité de l'Évangile en passant les dogmes sous silence, en évitant les expressions strictement religieuses et confessionnelles, en défendant un Christianisme sans Dieu ni Christ, en prêchant un Évangile laïcisé, ramené à un sage moralisme."
 
Une expression de la Charité
Pour le père Thévenon comme pour le père Fillère, l'annonce de la parole de Dieu pour elle-même, dans toute sa vigueur et son intégrité, était l'expression même de la charité chrétienne. Elle était le moyen de communiquer à ses frères ce qu'il y a de meilleur, le Christ crucifié et ressuscité source de tous les autres biens.
Le père Fillère avait créé (avec l'abbé Richard) le journal "L'Homme Nouveau" (2), les camps mission de la "Cité des jeunes", le mouvement "Propagande pour l'Unité", etc.…
L'abbé Thévenon ne cessera avec des moyens parfois dérisoires, d'annoncer le Christ. Il créera ainsi en 1974 le bulletin "Fœderis Arca", simple feuille photocopiée. Le titre "Fœderis Arca" n'était pas nouveau, il l'avait déjà utilisé en 1965 pour une série de fiches de formation destinées au groupe de prière qu'il avait fondé à Paris (Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre).
 
Pourquoi Fœderis Arca ?
Fœderis Arca c'est "l'arche d'alliance". Dans l'esprit de l'abbé Thévenon l'arche d'alliance est tout à la fois l'arche de Noé et l'arche qui accompagna le peuple hébreu dans ses quarante années d'errance dans le désert. L'une et l'autre préfigurent l'Eglise qui est aussi bien la "barque de Pierre" que la demeure de Dieu parmi les hommes.
 
Le Logo
C'est ainsi qu'est né le logo de Fœderis Arca : "Sur un fond couleur de soleil se dessine une ancre, symbole de l'espérance. La base de l'ancre esquisse la barque de Pierre, l'Église que surmonte la croix de Jésus, le Christ, notre unique espérance" (3)
 
Fœderis Arca s'est ainsi imposé comme un vecteur de communication et de propagation de la parole de Dieu.


(1)  En 1945
(2)  Aujourd'hui, journal bimensuel, disposant d'un site : http://www.hommenouveau.fr/
(3)  Écrits 22/2/1983